SUPERLEAGUE…LA LEAGUE DU POGNON ?

C’est une crise dont les causes sont lointaines et remontent à la Révolution Platini de la plus belle des compétitions européennes de clubs. Souvenez vous qu’à l’époque, il avait décidé de « voler aux riches » , pour partager aux « pauvres ». À l’époque, les trois premiers pays à l’indice Uefa, avaient quatre places qualificatives à la compétition, directement par le championnat. Curieusement, les trois pays Espagne, Italie, Angleterre…sont les mêmes en tête de ligne de la grogne qui secoue le football européen depuis hier.

Les « Douze Salopards » comme on les appelle déjà (Liverpool, Manchester City, Manchester United, Chelsea, Tottenham et Arsenal), trois Espagnols (Real Madrid, Barcelone et Atlético de Madrid) et trois Italiens (Juventus, Inter et AC Milan)…ont décidé de monter au créneau, pour mettre l’Uefa en difficulté, par rapport à une énième réforme de la Champions League qui était déjà dans les starting blocks de l’Uefa, et qui ne s’éloigne pas de l’esprit de Platini déjà contesté à l’époque, de s’ouvrir un peu plus aux « petits pays ».

Les riches viennent de frapper du poing sur la table, pour rappeler qu’ils sont les principaux producteurs de richesses, et qu’ils méritent plus de respect. On peut estimer comme les voix s’élèvent déjà de partout, qu’il s’agit d’un égoïsme abyssal. Mais là, l’Uefa est obligé de négocier et peut-être de toiletter sa réforme en chantier, qui multiplie le nombre de matches, dont les revenus, sans que ceux qui estiment avoir le plus de ressources, ne trouvent véritablement leurs comptes. Mais à la vérité, c’est la conséquence de la Pandémie et de ses effets. Les Grands championnats perdent de l’argent. Le public ,les abonnements et autres. L’Uefa aurait dû anticiper et proposer un véritable Plan Marshal pour atténuer ces effets.

Mon avis est que la Superleague est un moyen de pression et non une volonté des « Douze Salopards  » d’aller jusqu’au bout. L’organisation des matches, leur commercialisation, la gestion des officiels et autres sont tellement complexes qu’il faut une expertise outillée et huilée. J’ai juste l’impression qu’ils rappellent à chacun qui sont les patrons et qui contrôlent la caisse. Que serait la Champions League sans Barca, Real, City, United, Liverpool, Chelsea et autres? C’est tout de même inédit! Et c’est la preuve que le monde change.

SUIVEZ RSI

One Reply to “SUPERLEAGUE…LA LEAGUE DU POGNON ?”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.