NCHOUT NJOYA AJARA : « Je suis très heureuse de savoir que le football féminin s’est professionnalisé au Cameroun »

L’internationale Camerounaise a accordé une interview ce 9 décembre à Radio Sport Info. Nchout Ajara est revenue sur le titre de champion de Norvège et celui de soulier d’or du championnat décroché avec son club Valerenga. La buteuse, n’a pas manqué de fixer ses fans sur les objectifs à venir. Enfin, l’ancienne joueuse de Franck Rholiseck de Douala a salué la professionnalisation en marche du football féminin local.

  1. Bonjour Ajara
    Bonjour Hervé

Plusieurs jours après votre titre de champion de Norvège et celui de Meilleure buteuse du championnat de football féminin, les Camerounais continuent de vous célébrer !Quel effet cette admiration provoque en vous ?


Je suis juste très heureuse. Heureuse de voir tous ces efforts et ces sacrifices être récompensés. Vous savez, le titre de champion récompense la régularité dans une saison. C’est cela le charme de la distinction ! En outre, je ne boude pas mon plaisir pour le titre de soulier d’or du championnat avec mes 10 buts inscrits. Merci surtout à mes coéquipières qui m’ont fait de belles passes décisives. Merci au staff de mon club et aussi à mes fans, sans qui je n’aurai jamais réalisé de telles performances.

Replongez nous dans les souvenirs de cette année 2020 extrêmement particulière. Au moment du pic de la crise à coronavirus, vous nous aviez accordé une interview dans laquelle vous évoquiez les conditions de travail difficiles en Norvège. Ces difficultés en tout cas, ne vous ont pas empêchés d’être une fois de plus la meilleure de votre club. Racontez-nous d’où vous est venue cette motivation ?

C’est vrai que cette saison a été particulière dans son déroulé. Les entrainements couplés au respect rigoureux du protocole sanitaire du covid à suivre, n’ont pas facilité les choses. Bien au contraire…Je dirai cependant que le déclic de la saison s’est fait très rapidement c’est-à-dire dès la 1ere défaite à la 1ere journée du championnat. Tout de suite on s’est dit qu’on n’avait pas le droit à l’erreur vu la situation qui prévalait. Résultat, nous avons enchainé après la défaite inaugurale, plus de 10 matchs sans défaite et j’ai marqué presque 1 but tous les 2 matchs !

La saison n’est cependant pas terminée, il reste la ligue des champions et la coupe nationale. Quelles sont vos intentions en coupe d’Europe ou figurent de grandes équipes comme Lyon, PSG ou Barcelone ?

La ligue des champions représente une belle friandise pour nous. C’est pourquoi nous prenons les matchs les uns après les autres. Dans cette compétition, on essaie à chaque fois de se faire plaisir et on reste conscientes du fait que Valerenga a toutes les chances d’aller titiller les grandes équipes d’Europe.

Vous êtes plus que jamais dans la cour des grands, ne pensez-vous pas qu’il est temps d’aller dans un club plus prestigieux ?

Attention, Valerenga est un club huppé dans le foot féminin. Et donc pour le moment je suis très concernée par le projet du club surtout qu’il reste en plus de la ligue des champions, la finale de la coupe de Norvège à discuter. Après ce seront mes vacances. J’en profiterai pour réfléchir avec mon
agent sur la suite à donner à ma carrière.

Parlons des Lionnes Indomptables qui occupent comme on le sait, une grande place dans votre cœur. Nous sommes toujours en lice pour une qualification au tournoi de football des Jeux Olympiques en Aout prochain. Il faudra éliminer le Chili pour valider la qualification. Est-ce que vous en parlez avec vos coéquipières de la sélection du Cameroun?

Bien évidemment ! Le Match contre le Chili meuble toutes nos conversations depuis un moment. Nous avons hâte de nous retrouver pour le préparer.

Les Lionnes ne se sont pas regroupées depuis longtemps et les occasions cette saison seront rares avec l’absence des compétitions africaines. Cette situation ne vous préoccupe elle pas ? C’est préoccupant mais que pouvons-nous faire ?

Comme vous dites, il y a cette absence de CAN qu’on n’a pas souhaité. Par contre on aurait aimé avoir au moins à notre niveau des matchs amicaux pour huiler la machine. Ma prière est qu’on puisse en avoir avant le duel contre les chiliennes.

Terminons avec un mot sur le championnat de football féminin qui a repris avec des couleurs au Cameroun. Une nouvelle ligue pour organiser désormais le championnat, un sponsor, des matchs télévisés. Quel commentaire ?


Sincèrement, je suis très fière de savoir que le foot féminin au pays se professionnalise. Cela aura le don de rendre nos sœurs qui évoluent au Cameroun très compétitives et prêtes pour nos défis en sélection. Je n’ai pas encore pu suivre un match en intégralité mais je m‘intéresse aux scores et aux résultats. C’est quand même de là que nous venons.

Merci Ajara
Merci à vous, Hervé Junior.

Entretien réalisé par Hervé Junior MENOM

SUIVEZ RSI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.