FOLLOW UP CAMAIRCO MAPUTO…

Je vous reviens avec un document exclusif que j’ai pu obtenir, qui montre profondément la mauvaise foi des Mozambicains, au-delà de tout ce qui pourrait être reproché à Camairco. Le 14 novembre quand Camairco est allé laisser l’équipe nationale à Maputo, la transaction s’est faite en cash. Reçu à l’appui. Même si le virement était demandé, ce que contestent toutes les sources à Camairco, on ne pouvait pas bloquer cet avion pour si peu. On parle quand même de 2 000 euros par là ! Vous avez le droit de détester tout dans votre pays. Mais quand il s’agit des symboles de souveraineté, cherchons d’abord à protéger au moins les joueurs avant d’engager nos marches sur Facebook. Ils ont manqué de fair-play, et ce depuis l’arrivée de notre équipe nationale au-delà de tout. La recrudescence des attitudes anti sportives en Afrique qui a mis en difficulté l’équipe nationale du Gabon aussi, doit être sanctionnée avec sévérité par la Caf.

#NsangNkong

SUIVEZ RSI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.