LE MATCH INTERQUARTIER DU TRIBALISME

Comment êtes vous arrivés à compter les ethnies qui sont dans l’administration du football au Cameroun ? Comment faites vous pour voir le problème de l’ethnie dans le football ? Dois je imaginer qu’en 1972, lorsqu’il était capitaine de l’équipe nationale à la Can, Monsieur Mve Elemva pour faire une passe à un de ses coéquipiers, s’arrêtait d’abord pour remarquer que Simo Appollin et Michel Kaham étaient Bamileke ? Mbengalack, Moutassi et Maya étaient Bassa, Léa Eyoum était Duala…et ainsi de suite !

Cela signifie alors que lorsque Manga Onguene était Entraîneur des Lions et que Onana Vincent était Président de la Fecafoot il fallait tirer la conclusion ? Il y a même eu des Ministres de sport qui était de la même tribu que le Président de la Fecafoot, le coach des Lions, et même le Capitaine de la sélection nationale. Fallait-il convoquer nos esprits retors de détection de tribalisme ? Comment vous politiciens à la recherche de l’ascension sociale, avez-vous réussi à insérer dans le football ce que vous avez si bien expérimenté en politique ? Pourquoi vous a-t-on laissé l’espace pour étaler votre déploiement honteux?

Dois je donc conclure que la crise actuelle du football camerounais tire ses sources dans un projet de « purification  » et de « libération  » du football des griffes d’une tribu que vous avez identifié ? Allez Demander à Kouam Samuel, comment Bep, Joseph Antoine Bell, Mayebi, Bassoua, Joe Enanga…étaient les cadres d’une équipe de bamilekes appelée Union! Allez demander aux supporters de Dynamo si le nommé Nya, qui a aimé la Dynamo plus que n’importe qui, avait eu tort de rester dans cette équipe… ou le souvenir qu’ils ont de Mbami ou Tcheutchoua…Pensez vous que les supporters du Tonnerre, voyaient Zepa Paulin, Djonkep Bonaventure, autrement que comme un footballeur ! Comment faites vous pour nous ramener de telles pestilences là où on ne sait que célébrer les buts et la victoire, sans se soucier de la tribu de celui qui a marqué ?

Depuis que je lis ces publications devenues virales, j’ai honte non du pays, mais des gens qui vous disent connaître le football et ses vertus, et à qui on donne sans réfléchir, la présomption de connaissances. Pourquoi les Bamoun ont-ils porté en triomphe Onana Eloundou alors qu’il venait d’ailleurs ? Pour être Président de la Fecafoot, on constitue son équipe et on gagne les élections. Comment faites vous, pour aller chercher Alain Djeumfa loin chez les filles, et oublier que Omam et Songo’o sont deux Bassa sur le banc des Lions? Comment faites vous pour parler des corps de métiers comme si les Présidents étaient désignés par le Laakam?

Autant on pouvait voir au même moment Bell, Sinkot, Massing, Kana, Milla, Omam aligné dans un match et célébrer la victoire sans se poser des questions, autant ceux des entraîneurs qui pensent que Kaham ne doit pas être leur président , ceux des Présidents qui pensent que Happi Franck n’est pas l’homme indiqué…qu’ils tiennent leurs couilles en main et les débarquent. Faites votre politique dans vos comités centraux et bureaux politiques, laissez notre football que vous avez contribué à pourrir. C’est même quoi ce délire ?
Martin Camus MIMB
Expert-Analyste des questions de sport
#NsangNkong

SUIVEZ RSI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.