CHAN 2021: CLÉMENT ARROGA EST-IL TOUJOURS L’HOMME DE LA SITUATION?

Après le nouveau match nul indigent de mardi dernier , entre la sélection A’ du Cameroun et le SOUDAN du SUD, la capacité du patron de l’encadrement technique de l’équipe camerounaise, à conduire son équipe au succès ,au prochain championnat d’Afrique des nations, qui va avoir lieu au pays, dès le mois de janvier, suscite des inquiétudes .

Le sélectionneur des A’ fait face à un problème technique, son plan de jeu semble être inadapté au profil des joueurs camerounais ; lui qui veut un jeu huilé, fait de possession de balle et de pressing Constant ; En réalité, ce plan de jeu est intéressant, seulement le joueur camerounais qui évolue dans un environnement où il n’est pas à l’abri du minimum dont a besoin un joueur professionnel, a beaucoup de mal à pratiquer un football aussi technique, qu’energetique, malgré toute sa bonne volonté ; c’est d’ailleurs ce qui donne le sentiment que certains garçons sur le terrain ont beaucoup de déchets technique dans le jeu, malgré la volonté qu’ils ont, de bien faire. Une situation qui donne l’impression que son équipe est très mauvaise dans le jeu, et , avec un championnat inexistant qui aurait pû servir de tremplin, que son équipe n’arrive même plus à assurer l’essentiel lors de certains matchs amicaux comme au début, c’est à dire le résultat.

Il est évident qu’avec un plan de jeu d’avantage adapté au niveau moyen de nos joueurs, comme l’a par exemple fait HUGO BROSS avec les LIONS à la CAN en 2017, qui avait en plus beaucoup joué sur le mental de ses joueurs(une force historique, du joueur camerounais) , ceci pourrait s’avérer bien plus efficient, lors du tournoi. En outre, l’ambiance qui règne actuellement entre lui et les autres membres du staff technique, ne permet pas qu’il puisse travailler sereinement. ARROGA gagnerait à arrondir les angles avec ses collaborateurs, afin de se sentir un peu souple au sein de cette équipe; Ce qui pourrait au moins l’aider dans la gestion, de la pression médiatique qui s’abat déjà sur lui, et qu’il digère plutôt mal, Pourtant cette pression médiatique ne va pas s’arrêter, d’ici peu, pire encore elle sera combinée à celle du public durant le CHAN .

En revanche, Si il se sent dans l’incapacité de travailler avec eux, et de revoir son plan de jeu, il ferait mieux de démissionner, pour s’éviter un tsunami ,qui va probablement l’emporter, d’ici quelques semaines.

GEORGES MBIMBE

SUIVEZ RSI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.