NDEH Edson est mort!

La nouvelle est tombée le vendredi 25 Septembre 2020. La légende du basketball camerounais Ndeh Edson a rendu l’âme en Russie suite à une rupture d’anévrisme. Zoom sur ce joueur atypique ayant marqué son époque à travers ses prouesses sur les terrains de basketball.

Peu connu par l’actuelle génération, Ndeh Edson alias « Mandjess » est un joueur de basketball qui fait parler de lui au début des années 90. L’intérieur a principalement évolué durant une décennie dans les clubs de Douala et Yaoundé. Dans tout le Cameroun, ses exploits sur le terrain alimentaient les débats. Edson était un joueur hors du commun, très grand compétiteur qui se réinventait quand le besoin se faisait ressentir, doté également d’un talent exceptionnel. Il pouvait aussi compter sur ses atouts physiques ( long bras, long doigt), sa grosse détente, un perfectionniste qui ne reculait devant aucun obstacle, toujours prêt à répondre aux attentes lors des compétitions nationales. Dans les années 90 « Edson était le chouchou du public, ses fan’s faisaient des longues marches sous le soleil et la pluie pour le voir à l’œuvre » indique Olivier Dounla qui a vécu cette époque.

Son parcours en club et en sélection

Surnommé également « Zoiseau », Ndeh Edson a évolué dans plusieurs clubs camerounais et à chaque passage il laissait des empreintes indélibiles. Tout le monde voulait se le procurer, mais la réalité etait aussi que peu de clubs avait les moyens pour le recruter et le prendre en charge.  » Son parcours en club ne sera pas facile à énumérer puisqu’il a fait le tour de plusieurs grands clubs nationaux. A Douala, il est passé à Mercure et à Zenith BC. A Yaoundé, il y’a CAFIS, Challenger, Dreamstore et BEAC. Il faut noter que Mandjess était du genre à ne pas jouer longtemps dans le même club ou la même ville. Pour ce qui est du palmarès, Ndeh Edson compte plusieurs trophées individuels et collectifs, il voulait tout gagner indépendemment du prix ou de l’intérêt. Pour son parcours en sélection nationale, Mandjess compte quelques sélections. De 1988 à 1998, les regroupements et compétitions étaient très espacés. L’équipe nationale n’était pas aussi active que ces 10 dernières années, les sélections se comptaient au bout des doigts » relève Yves Lionel Ngounou son ancien coéquipier à BEAC de Yaoundé. Après son départ du Cameroun, Ndeh Edson est parti en Russie où il a vécu jusqu’à sa mort. Mandjess a été à l’origine de l’exode de plusieurs jeunes basketteurs camerounais vers la Russie, Cyrille Makanda, Thibaut Yamthieu, Thibaut Mayo sont quelques joueurs qui en ont profité.

Le joueur atypique

Ndeh Edson était un faiseur de miracle avec la balle orange. Son génie et son talent imposaient l’admiration de tous les athlètes confondus. Il avait un mental d’acier, inoxydable, humble, tous les jeunes le côtoyaient et voulaient suivre ses traces d’où son pseudonyme « Michael Jordan », car il réussissait des exploits à l’époque où Michael Jordan faisait de même en NBA. Les camerounais voyaient donc en Edson ce joueur américain phénoménal. Mandjess arrivait sur le terrain le matin, travaillait sur son jeu, ses mouves, son tir et bien d’autres. C’est ce qui faisait de lui un joueur extraordinaire. Yves Lionel Ngounou son ancien coéquipier relève une anecdote.  » Quand on venait dans l’après midi pour les entrainements ou la santé, il commençait par le 1 vs 1, 2 vs 2, 3 vs 3, pour finir au 5 vs 5. Si à l’échauffement Edson voyait un joueur adverse faire un dunk suscitant la réaction, il allait immédiatement demander la balle pour faire un meilleur dunk et anéantir l’exploit précédent. Aussi, pour des matchs programmés à 16h en championnat national, dès 13h le gymnase du collège de la salle était plein car tout le monde se précipitait pour voir jouer Edson. » Ndeh Edson était donc ce faiseur de miracle qui a marqué son époque. 30 ans plustard, ses exploits suscitent toujours beaucoup d’admiration.

Giresse NGUEPTCHOUANG

SUIVEZ RSI

One Reply to “NDEH Edson est mort!”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.