CHAMPIONNATS PROFESSIONNELS : Est-ce possible de jouer toute la phase aller avant le CHAN?

La date de lancement de la nouvelle saison des championnats professionnels au Cameroun n’est toujours pas connue. Lors de la tripartite(Minsep, Fecafoot et LFPC) du 17 Septembre dernier, le Ministre des Sports et de l’éducation physique avait recommandé à ses 2 hôtes du jour de tout faire pour achever la phase aller de l’élite 1 et de l’élite 2 au plus tard en mi- Décembre 2020. Au vue du contexte actuel, cela est- il possible ? Si oui quelle peut être la bonne formule pour être dans les cordes? Analyse.

Aux lendemains des sentences du Tribunal Arbitral des Sports levant la suspension de la LFPC et réhabilitant Newstars en Elite 1, le gouvernement tient absolument que les championnats professionnels soient lancés au plus vite afin d’achever la phase aller d’ici la premiere quinzaine du mois de Décembre 2020. Un objectif qui peut être atteint d’après Joseph Monthé. Même comme l’entraîneur de football reste dubitatif :<< C’est possible. Dans la mesure où les équipes et les joueurs sont sur place. Le Ministère de la santé a proposé également les centres là où on peut faire les tests de COVID-19. Donc il faut paramétrer les joueurs et puis sortir un calendrier. Maintenant, il y’a de l’autre côté les présidents de clubs qui font un chantage permanent en disant que si on ne leur donne pas ce qu’ils ont besoin, ils ne vont pas mobiliser ses troupes pour aller jouer. A partir de cet instant le gouvernement peut être coincer.>>

Dans ce contexte qui rend l’ouverture de la saison encore compliquée, le temps n’attend pas. Par ailleurs, il est encore possible de lancer et de terminer la première partie des championnats d’ici mi- Décembre, comme le dit l’ex entraîneur de PWD de Bamenda. Mais, le technicien mentionne qu’il faut revoir la formule :<< Ça dépend du nombre de clubs. Maintenant si on a un effectif qu’on a réussi à dégager pour l’élite 1, par exemple 20 ou 18 clubs, la probabilité de faire le maximum de match c’est de diviser en 2 sous- poules. S’il y’a 9 par poules, ça va faire 8 matchs pour chaque équipe à la phase aller. Si on joue chaque 3 jours, 8 matchs ça se joue en 2 ou 3 semaines. S’il faut tenir compte de la préparation qui doit faire au moins 6 semaines et 3 semaines de championnat, çà va faire près de 9 à 10 semaines pour clôturer cette première phase. Il faut donc tout faire pour commencer au plus vite.>>

Dans cet imbroglio, la sélection A’ du Cameroun qui prépare le CHAN paye plus les frais. Car ça bouleverse complètement le plan du staff technique qui doit s’adapter. Cependant, Joseph Monthé ne se gène pas pour remettre en cause l’existence d’une telle compétition pour une grosse nation de football comme le Cameroun:<< Pour moi, l’équipe nationale A’ n’a pas sa raison d’être. Car c’est un copié-collé de la fédération française de football qui à un moment donné avait une pléthore de talents et ils ont recalé certains qui étaient peut être moins forts en les déversant dans une nouvelle catégorie qu’ils ont appelé les A’. Vous allez vous rendre compte que notre équipe A’ est aujourd’hui composé des joueurs plus âgés que la plupart qui sont en sélection fanion. En principe, les A’ c’est l’anti- chambre des Lions indomptables. Mais, avoir des joueurs qui culminent à 32, 33ans dans cette équipe locale ça me pose un problème. On peut décider de mettre une équipe junior qu’on prépare chaque 2 ans pour représenter le Cameroun dans cette compétition. L’important pour moi avec cette équipe junior ne sera pas de gagner. Mais préparer leur entrée chez les Lions indomptables. Voilà qu’on sera à 7 éditions de CHAN. On ne l’a jamais gagné. En plus, ceux qui l’ont gagné pour la quasi totalité, n’ont aucune étoile de la CAN sur leur maillot. Donc, la CAF devrait dissoudre cette compétition. Elle n’a aucun intérêt notamment pour le football camerounais.>>
C’est clair que à près de 11 semaines du coup d’envoi du CHAN, les acteurs du football local au Cameroun n’ont toujours aucune visibilité sur le lancement de la nouvelle saison. Après la sortie du Ministère des Sports qui tient absolument que la phase aller démarre incessamment, tous les regards sont désormais fixés sur la fecafoot et la LFPC qui doivent chacune à son niveau prendre ses responsabilités pour qu’on réussisse à sauver ce qui y’a lieu d’être encore sauvé avant le CHAN.

Casimir WAHNDZI

SUIVEZ RSI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.