CLINTON NJIE: « MES DEUX BUTS CONTRE LA COTE D’IVOIRE RESTENT DES SOUVENIRS INOUBLIABLES EN SÉLECTION»

La Russie s’apprête à reprendre avec le sport. Notamment avec son championnat de première division de football où évolue Clinton Njie. Pour avoir les précisions sur comment cette reprise se prépare au sein de sa formation du Dynamo Moscou ainsi que sur l’impressionnant don offert aux populations du Sud Ouest dans la lutte contre le coronavirus, l’international camerounais s’est entretenu avec Martin camus Mimb dans l’émission le Vendredi Martin sur Radio Sport Info ce 05 Mai 2020

Bonjour Clinton
Bonjour Martin

Comment préparez vous la reprise du championnat en Russie prévue le 21 juin?

Ça se passe bien sur le terrain mais c’est compliqué mentalement. Par exemple là, nous sommes confinés au centre d’entraînement pour éviter d’attraper le virus. On dort ici et on s’entraine. C’est vraiment compliqué comme style de vie .

Donc vous n’habitez plus chez vous mais plutôt au centre. C’est bien ça ?

Oui. Nous sommes désormais ici jusqu’à la reprise du championnat.

Alors, concrètement comment se passent les entraînements. Individualisés, collectifs ou il y’a t-il une organisation séquentielle ?

Il y’a une semaine c’était en individuel. Aujourd’hui, c’est en mode collectif. Avant de commencer les entraînements il faut d’abord passer par les machines, tout un protocole Après c’est le travail. Mais tout ça reste vraiment étrange pour nous.

Ça dénature un peu l’ambiance qu’il y’a autour du foot. Est ce que vous personnellement Clinton Njie, ça vous perturbe?

Oui. Parce-qu’on sait comment le football procure énormément de joie et de chaleur avec la population. Et aujourd’hui, jouer sans les supporters c’est un peu étrange comme je l’ai dit à l’entame. Mais, c’est le monde qui est ainsi aujourd’hui. C’est pour nous protéger ainsi que les gens qu’on aime qu’on prend ces mesures. Il faut juste qu’on s’adapte.

A quoi ressemble une journée de Clinton Njie? Quand il se réveille qu’est qu’il fait?

Je me réveille vers 9h-9h30 ensuite c’est le petit déjeuner. Dans nos chambres, il y’a du matériel pour réveiller un peu les muscles. Certains vont à la salle de gym qui est ouverte. À 11h30 il faut être sur le terrain pour 1h30 voire 2h30 d’entraînement. Après, retour dans les chambres pour la douche. Le déjeuner et le repos s’en suivent. Vue que l’entraînement c’est 2 fois par jour, nous nous réveillons vers 16h30. Réveil musculaire dans les chambres et en salle de musculation pendant 20 à 30minutes. Après c’est le terrain. Nous terminons autour de 18h30-19h. Nous nous douchons, nous mangeons et nous dormons. Le lendemain c’est la même chose.
Un rythme terrible (rires)

NB : Moscou a deux heures d’avance sur le Cameroun

C’est vraiment pas facile en effet. Mais pendant ces moments, Clinton profite pour écouter de la musique et déstresser?

Oui. J’écoute la musique. Je passe le temps à écouter la musique dans ma chambre et le peu de temps qui me reste je suis au téléphone avec ma famille

On a vu sur les réseaux sociaux que Clinton Njie s’est marié. Est ce que c’est vrai?

Non. Pas encore. Quand ça viendra vous serez au courant

Comment va la famille dans le Sud Ouest ?

Tout le monde va bien. Au Cameroun, le confinement n’a pas été trop dur surtout dans la zone anglophone. Tout le monde va bien. Merci à Dieu.

Clinton Njie, parlons de cet impressionnant donc offert justement aux populations du Sud-ouest. C’était quoi concrètement et comment expliquer ce geste?

Je pense que le peuple en a besoin en ces temps difficiles. Dieu m’a permis de réaliser un peu mes rêves et m’a béni à sa façon. Et je pense que le peuple du Sud-Ouest, notamment celui de Buea a contribué à ce succès. A travers ce don c’est ma façon de leur rendre ce qu’ils m’ont donné.

C’était quoi le don Clinton ?

J’ai fais le don à 2 hôpitaux. L’hôpital général de Buea et l’hôpital de Bolingo qui nous a d’ailleurs formulé une demande dans ce sens. Ils ont demandé des lits et beaucoup d’autres choses. Je ne sais même pas par où commencer.

La presse a parlé d’un don impressionnant sans donner les précisions. Est ce que c’était voulu de rester discret, ou c’est parce-que c’était tellement costaud qu’on a pas voulu lister ce qui était prévu ?

J’ai bien lu ce qui était écrit sur internet. Mais ils n’ont pas eu la bonne information. Mais bon ça ne me dérange pas. J’ai fait ce don et j’ai voulu que ça soit discret pour plusieurs raisons. Ça été publié! Ça ne me dérange pas comme je l’ai dit. Ça venait du fond du coeur. C’était vraiment pour aider la population.

Clinton, l’avenir c’est toujours Moscou, ou il y’a d’autres directions qui se signalent? On a d’ailleurs parlé de Clinton en Turquie.

Non. Pour l’instant je suis à Moscou. Nous n’avons pas encore fini. Il nous reste encore 8 matches à jouer. Après j’ai un contrat qui s’étale sur 3 ans. Après nous sommes dans le foot où ça peut aller très vite. C’est vrai que j’ai reçu des propositions venant de partout et même d’Angleterre. Cependant je suis bien au Dynamo Moscou et je suis concentré à finir ma saison. J’espère que je pourrai donner un peu plus encore dans le football ici.

En équipe nationale, êtes-vous vous en contact avec le sélectionneur ?

Pas vraiment. Avec ce qui se passe dans le monde aujourd’hui on n’a pas assez d’informations concernant la sélection. Mais apparemment, il y’a des réunions prévues dans les prochains jours. On en saura un peu plus sur les qualifications de la CAN. On attend.

Le meilleur souvenir de Clinton avec les lions c’est lequel ? Pour nous le meilleur souvenir c’est ce match contre la Côté d’Ivoire où tu arrives et claques 2 buts. Est-ce que pour toi c’est le plus beau souvenir aussi ?

Je pense que pour moi c’est ça aussi. En plus c’était la première fois que ma mère me voyait jouer sur un terrain de football. Je pense que c’était un grand coup pour moi. L’autre jour d’ailleurs, j’ai posté cette vidéo sur instagram. Le souvenir!!!! Et je sais que beaucoup de monde se rappelle de ce fameux jour. Voilà je pense que ça reste le plus beau souvenir avec la sélection camerounaise.

L’EFBC c’est le berceau de tout ce que tu fais aujourd’hui. Quel souvenir gardes- tu de l’Ecole de Football Brasseries du Cameroun ?

Que des bons souvenirs. Je pense que l’Ecole de Football m’a permis d’être professionnel. Ça m’a facilité la tâche lorsque je suis arrivé en France ( Lyon). J’avais une base impressionnante, je n’avais pas du mal à m’adapter au centre de formation lyonnais. À l’Ecole de Football, j’ai gardé de bons contacts et de bons amis. Que de bons souvenirs. Je précise qu’à L’Ecole de Football Brasseries du Cameroun, il n’ya pas que le football. Elle nous a permis de devenir des hommes dans le sens large du terme. Franchement, l’Ecole de football a été un vrai pas pour moi dans ma carrière.

Avant de partir, le principe de cette émission est aussi de nous dire quelle musique tu écoutes habituellement ?

C’est vrai que j’écoute beaucoup de rap américain en ce moment. Mais j’écoute aussi la musique du pays. Notamment la jeune Kameni. Je pourrai aussi choisir Ben Decca ou Charlotte Dipanda.

Un dernier mot pour tes compatriotes ici au Cameroun ?

Respectez les mesures barrières édictées par le gouvernement et prenez soin de vous

SUIVEZ RSI

3 Replies to “CLINTON NJIE: « MES DEUX BUTS CONTRE LA COTE D’IVOIRE RESTENT DES SOUVENIRS INOUBLIABLES EN SÉLECTION»”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.