PIONNIER OUBLIÉ !

Ce Monsieur s’appelait Atangana Louis de Gonzague. Le football camerounais lui doit beaucoup.
Pas simplement parcequ’il aura été l’un des premiers arbitres internationaux Fifa de notre pays, mais parcequ’il a été à la base de l’éclosion de plusieurs talents comme Mbida Arantes, Thomas Nkono, ou Theophile Abega.

Dans les années 70, il anime et organise le « Mongo foot », considéré jusqu’à ce jour, comme le berceau des talents qui vont écrire les belles pages du football camerounais. C’est sur un terrain d’à peine 150 mètres carrés, situé en face du bloc administratif de l’école publique de Nkoldongo, qu’il organise le football des jeunes pendant les périodes de vacances.

C’est à cet endroit que la plupart des clubs d’élite venaient chercher les pépites. Mais la réalisation la plus courageuse de « Yégélé » comme on l’appelait, qui signifie « Maitre » , parcequ’il faut rappeler qu’il était instituteur à l’école publique de Nkolndongo, sa plus grande réalisation, aura été cette révolution opérée le 7 mai 1972.

Il forma la première équipe de football féminin de l’histoire du Cameroun. Il baptisera plus tard cette équipe Canon Filles, puisque supporter du mythique club. Ce jour là, il rassembla pendant la récréation, Cecile Ngambi, Yvette Moukouri, Nga Eteme, Marie Cécile Djougeu, Maria Moulela, pour livrer le premier match de football féminin de l’histoire.

Seul contre tous et face aux mentalités rétrogrades, il réussit à convaincre les Brasseries du Cameroun, à organiser une Coupe Top réservée exclusivement aux filles. Sacré personnage.

Martin Camus Mimb
@martinmimb

SUIVEZ RSI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.